Sélectionner une page

L’UM6P  a eu le plaisir d’accueillir ses nouveaux étudiants pour l’année universitaire 2019-2020. A cette occasion, un week-end d’intégration a été organisé le 26 et 27 octobre 2019. Cet un évènement, qui a permit aux nouveaux étudiants d’apprendre à se connaître, de comprendre le cursus des divers formations offertes par l’université et sa vision. Les étudiants ont pu nouer des relations avec leurs camarades d’autres filières, dans un environnement paisible et informel, mais aussi faire connaissance avec le corps administratif et professoral. 

La conférence d’ouverture a été animée par le robot humanoïde Pepper, qui démontre la vocation de l’université de s’inscrire dans une stratégie d’innovation. Le secrétaire général de l’UM6P, M. Hicham El Habti, a pu expliquer les fondements de la formation qui se base  sur trois approches : l’enseignement supérieur, la recherche, et l’incubation d’activités économiques. Ses thématiques de recherche ont été pensées et conçues pour répondre aux défis de l’Afrique : assurer sécurité alimentaire, lutter contre changement climatique, endiguer certaines épidémies…, un continent riche de ses ressources mais souvent défini comme pauvre. Cette vocation continentale est visible dans les différentes partenariat avec les universités africaines, les stages et recherches que mènent les étudiants de l’UM6P sur le continent et ses étudiants des différents nationalités africaines.   

L’université compte aujourd’hui plus de 1200 étudiants entre ses deux pôle science et technologie, et sciences humaines et sociales. Elle vise l’excellence en s’inscrivant dans une innovation pédagogique continue et à tous les niveaux (corps professorale, infrastructure et les étudiants) par l’élaboration de programmes qui challengent chaque membre de l’institut. Inaugurée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI  en 2012; l’université se veut être le centre d’une nouvelle smart city : la Ville Verte de Benguerir. Elle découle de la volonté de Fondation OCP de créer un hub de recherche et écologique, qui s’étalera sur plus de 1000 hectares et accueillera plus 100000 habitants d’ici 2050. Cette ville sera un laboratoire vivant de l’université dans le domaine de la construction, l’énergie, la technologie et les sciences humaines. Le plus grand incubateur du Maroc y sera installé pour encourager l’esprit entrepreneurial.

L’après midi a été enrichie par deux interventions, dont celle de Thomas Druyun qui a animé une conférence sur le future de l’éducation. Il évoque le changement exponentiel de la technologie. Cependant, les cerveaux humains ne sont pas conçus pour traiter cet environnement exponentiel. Sur ce , il explique l’importance d’entraîner le cerveau pour s’adapter et prendre les bonnes décisions dans une telle dynamique.
Partant de l’individuel vers le collectif , la deuxième intervention a porté sur l’intelligence collective animée par Lex Paulson. Fondateur de la première école d’intelligence collective au Maroc à l’UM6P, il démontre l’importance de l’intelligence collective et sa force. Cette intelligence qui a permis la prospérité de la démocratie en Grèce antique. Entre la collecte, valorisation et coordination des intelligences des citoyens  , cette l’intelligence collective détermine les nouvelles formes de mobilisation et de prises de décision. Dans cette optique , il a organisé un jeu d’intelligence collective le dimanche, qui a porté sur un travail de groupe entre les étudiants pour créer la première tradition de l’UM6P. Les participants du centre MAHIR étaient présents , et faisaient partie du groupe gagnant nommé “UM6P as one”.