Sélectionner une page

Ingénieur informatique et anthropologue de formation, aujourd’hui directeur de la Fondation Majorelle, Saad Tazi, photographe marocain, a animé l’atelier de photographie Mardi 29 octobre à MAHIR Center.

Les premiers usages de la photographie étaient faits par des peintres ; Claude Monet avait pris en photo son jardin  pour la réalisation de ces 250 peintures “Les Nymphéas” . Tout comme un photographe, les plus grands peintres se sont inspiré de leur environnement et de la lumière y pénétrant pour peindre leurs plus beaux chefs-d’oeuvres, nous citons “Les Meules” de Claude Mounet, “La Chambre” de Van Gogh à Arles , “La Cathédrale de Paris” Henri Matisse , “Les Tables de Cuisine” de Morandi Giorgio. Sur un plan macro ou micro, l’entourage représente un décor sans pareil et une source d’inspiration inépuisable, il suffit de prendre son cliché au bon moment et portant le bon regard. Il n’y a pas de photo ratée, le plus important c’est la vision et l’émotion que le photographe capture.