Sélectionner une page

Après les trois jours de terrain, 19, 20 et 21 novembre, qu’ont eu les participants MAHIR afin d’avancer le travail sur leurs challenges. nous les avons invités à écrire des témoignages sur ladite sortie, en voici quelques-uns:

“ Le président du groupe MAC-Z, M. Adnane Lamdouar, a surpris deux jeunes garçons voler du cuivre dans son usine. Leur demandant où étaient leurs parents, ceux-ci répondent qu’ils n’en ont pas. Il décide alors de fonder une petite école au sein même de son usine, où les enfants des villages défavorisés avoisinants commencent par apprendre des connaissances de base, puis alternent entre les cours et le travail encadré dans l’usine afin de mettre la main dans la pâte et faire d’eux des ouvriers qualifiés.
Cette décision a été prise il y a de cela 22 ans, et cela fait 22 ans que cette petite école change la vie de plusieurs jeunes qui ne semblaient pas à priori avoir un avenir devant eux. Beaucoup aujourd’hui sont en mesure de générer leurs revenus et subvenir à leurs besoins et ceux de leurs familles à la sueur de leur front, dans l’honnêteté et la dignité. ” Yahya

‘‘ Curieuse et motivée, c’était mon état tout au long du trajet vers Youssoufia.
Arrivée, j’étais tout d’abord éblouie par la justesse d’aménagement des lieux. L’accueil était chaleureux et la bonne ambiance était au rendez-vous. Les huit participants arrivèrent sur les lieux munis d’un large sourire sur le visage de chacun.
Avec de la bonne humeur, un peu d’humour, un grand sourire et beaucoup d’amour, toute l’équipe M-GREEN était entièrement impliquée pour le bon déroulement des activités prévues.
L’idée était de commencer par un jeu de mime qui renvoie à toutes les thématiques liées à l’environnement et à la consommation responsable, suivi d’une activité d’intelligence collective. Les participants ont pris l’exercice à bras le corps et ont fait preuve non seulement de créativité, mais aussi d’implication et de sens du défi.
Je suis persuadée que la journée était un excellente pour eux, autant que pour moi. La gestion d’une telle audience, tout en gardant l’équilibre entre le côté amusant et sérieux, était une bonne expérience. ’’ Khawla