Sélectionner une page

Nous avons également eu le plaisir et la chance de recevoir Monsieur Mostafa Terrab, Président Directeur Général d’OCP.

Ses questions ont suscité l’intérêt de l’audience dès qu’il les a posées : 

De quel Maroc rêvez-vous d’ici 30 ans ? 

Que feriez-vous faire si l’on vous donnait carte blanche pour résoudre les difficultés que rencontre la jeunesse dans notre pays ?

Ces questions paraissent simples mais nécessitent de longues réflexions.

Nous avons pu discuter du manque de confiance des jeunes vis à vis de certaines institutions telles que l’école ou les partis politiques. Le dysfonctionnement du système éducatif a été cité par les jeunes en présence comme un problème majeur à surmonter. Un système qui délivre des diplômes à des citoyens qui restent incapables de lire et écrire correctement, malgré plusieurs années d’études supérieures. Ces derniers souffrent d’un écart très important entre leurs compétences réelles et les attentes marché du travail. 

En réponse à la question de M. Terrab, les participants à MAHIR ont dit rêver d’un Maroc de liberté, de respect et de dignité. Ils rêvent d’un Maroc doté d’une jeunesse créatrice de richesse et de valeur humaine et économique, d’un Maroc où les jeunes sont des acteurs de changement et sont conscients de l’importance de la culture pour le progrès du pays. 

C’est dans cette optique, que les participants au centre MAHIR ont suggéré des solutions, et ne se sont pas contentés d’énumérer des problèmes. Ils proposèrent pour commencer, la création de centres dédiés à l’accompagnement de la jeunesse dans tout le Royaume : des espaces destinés à renforcer leurs compétences en communication, leur esprit critique, leur accès à la culture et leur créativité. Pour ensuite repenser notre système éducatif dans sa globalité, pour qu’il offre un enseignement de meilleure qualité avec les même moyens.

M. Terrab, est lui-même un acteur de changement positif dans notre pays. Il est porteur de plusieurs initiatives qui visent à promouvoir le savoir, dont notamment tout l’écosystème créé autour de l’UM6P. Nous avons compris qu’il croit fermement que les jeunes sont une locomotive essentielle du développement, et que l’éducation est la clé pour qu’ils atteingnent l’excellence. 

Nous avons aussi discuté du fait que le changement est possible, en s’inspirant du passé de notre civilisation, sans tomber dans la nostalgie. 

Pour clôre sa visite, M. Terrab a prononcé les mots d’encouragement suivants : 

« ديرو النفس في احلامكم »

La rencontre avec M.Terrab a été une source d’inspiration pour les jeunes présents qui savent déjà que le changement collectif s’obtient par le changement individuel.

Les participants à MAHIR Center sont ressortis de cette rencontre avec une volonté renforcée afin de persévérer dans la recherche de solutions permettant un meilleur développement humain dans notre pays.