PROJECTION ET EXERCICE HEBDOMADAIRE

La semaine a commencé par la projection du premier épisode de la série L’odyssée de l’écriture.
À travers le documentaire, les participants ont eu l’occasion d’apprendre la trajectoire par laquelle l’écriture est passée.
La Montagne du Serviteur en Égypte est le site archéologique mis en lumière. L’origine de l’écriture y est abritée.
50 minutes d’histoire passionnante à travers laquelle David Sington nous prend dans une aventure entre la Mésopotamie et l’Égypte pour découvrir la naissance et l’évolution de l’écriture.
Après le visionnage les participants ont travaillé en groupe sur des réalisations créatives (podcast, textes, vidéos, illustrations…) pour diffuser le contenu du documentaire.
Le documentaire est également le sujet du texte hebdomadaire de la semaine.

THÉÂTRE

La séance de théâtre a commencé par une discussion autour de la notion de tolérance.
Les Marocains sont-ils tolérants ? Envers eux-mêmes et envers les subsahariens ?
Suite à l’échange, nous avons appris une chorégraphie pour illustrer un texte de M. Hassan Machnaoui «TolérAnge» autour de la tolérance.

PHOTOGRAPHIE

Les participants ont rencontré pour la troisième fois en présentiel M. Saâd A. Tazi.
Cette fois-ci, ils sont passés à la pratique de la photographie sous la pergola de l’Université Polytechnique Mohammed VI. Ils ont appris à manipuler leurs téléphones de façon à ce qu’ils maîtrisent certains paramètres (ouverture du diaphragme, vitesse d’obturation, sensibilité du support (ISO), température de couleur…).
Les participants détiennent maintenant les bases d’un bon portrait.

CHALLENGES

Le travail sur les challenges continue. Petit a petit, les participants développent leurs projets et les concrétisent.
NARSAD prépare, avec un comité d’experts, les sujets et les propositions qui seront discutés lors du sondage délibératif.
Les participants du challenge La Coupole vont bientôt commencer l’animation de séances d’échange et de débat avec les participants de DAR MOMKIN. Ils préparent également des fiches sur les besoins en formation (culturelle, technique et restauration) des jeunes.
Le groupe M4000 continue ses recherches sur les interactions qui ont eu lieu entres les différentes civilisations de la Mer Méditerranéenne. Les participants vont illustrer ces liens sur une carte qui va raconter l’histoire de cette zone géographique.
Les membres de Linaqrae ont assisté à la formation “Génération Entrepreneur” pour développer leur idée d’application ReadApp. Pendant ce weekend, ils ont été introduits aux bases de l’entreprenariat et les étapes qu’ils doivent suivre afin de concrétiser leur projet.

PARTAGE AVEC ACT SCHOOL YOUSSOUFIA

Quand une jeunesse ambitieuse pleine d’espoir se rencontre, et lorsque l’écoute et la chaleur humaine règnent. C’est de l’énergie positive qu’on absorbe.
Les jeunes de MAHIR Center et ACT School Youssoufia se sont rencontrés en visio pour partager leurs rêves.
Des rêves différents mais tous convergent sur le point de l’amélioration de soi et la contribution dans le changement d’un pays qui a besoin de sa jeunesse.

DÉBAT

C’est le premier débat contradictoire à MAHIR Center.
Son point de départ étant le rapport de TIMSS (Trends in Mathematics and Science Study). Une étude qui évalue les connaissances d’élèves de 4ème année du primaire et de 2ème année du collège en matières scientifiques.
Rien d’étonnant, malheureusement, le Maroc est en fin de liste !
Le débat a porté plus précisément sur la méthode d’enseignement des mathématiques au Maroc. Ce sujet a suscité beaucoup d’interactions entre les deux équipes.
Vers la fin et tout en s’inspirant de la Convention Française Citoyenne pour le Climat lancée en 2019, les participants ont proposé des lois pouvant contribuer à l’amélioration de l’enseignement au Maroc. À titre d’exemple, réformer la formation des professeurs et encourager les propositions de la société civile.

CINÉ-CLUB

Pour la quatrième édition du ciné-club, Younes Akherzi, participant de MAHIR Center, a choisi un film américain, inspiré d’un roman de Jerzy Kosinski, intitulé Being There, sorti en 1979 et réalisé par Hal Ashby.
Le film traite plusieurs sujets comme : la perception de la réalité pour chaque individu, l’ignorance, le racisme, l’injustice sociale, la pureté, la mort, le pouvoir, la politique.
La projection était suivie par un débat ou les participants ont exprimé leur opinion sur le film.