Le programme MAHIR est à sa 8ᵉ semaine, et avec chaque lecture, discussion et séance, nos jeunes approfondissent leurs connaissances du Maroc et de leur potentiel.
Du lundi au vendredi, et même pendant le weekend, les participants se réunissent à la villa MAHIR pour apprendre, échanger, s’entraider et créer ensemble.

FRANÇAIS

Mme Essaydi a partagé plusieurs extraits de livres avec les participants : Rêves de femmes de Fatema Mernissi, 21 leçons pour le 21e siècle de Yuval Noah Harari, De l’islamisme de Fouad Laroui… Ces textes ont été le sujet de présentations individuelles et de discussions durant la séance. Le cours s’est terminé par une projection du documentaire “Les intellectuels du 21e siècle” dans lequel dix penseurs et écrivains s’expriment sur les notions de l’identité et de la liberté.

LECTURE

“Lire, c’est boire et manger. L’esprit qui ne lit pas maigrit comme le corps qui ne mange pas.” – Victor Hugo.
Chaque jour, après le déjeuner, les participants se rassemblent sous la pergola de l’UM6P pour nourrir leur esprit.

PHILOSOPHIE

Même si la crise du COVID-19 empêche quelques intervenants d’animer des séances en présentiel, cela n’a pas arrêté M. Ali Benmakhlouf qui a animé son cours de philosophie par visioconférence. De Baghdad du 9ᵉ siècle avec Al Kindi jusqu’à Cordue du 12ᵉ siècle avec Averroès, M. Benmakhlouf a introduit les participants à la philosophie arabe tout en expliquant la différence (et non pas l’opposition) qui existe entre la pratique philosophique et le texte religieux.

CHALLENGES

Les participants ont assisté à la première rencontre avec Ali Guedira, ingénieur, expert en technologies et chef de cabinet du CESE. Ce dernier accompagnera les participants dans la planification et la réalisation de leurs différents Challenges.

CELLULES CRÉATIVES

Les membres de la cellule M Web ont refait les sites web :

EXPOSÉ

Le participant Aslam Wachofi a fait un exposé sur le livre “Le Naufrage des Civilisations” de Amin Maalouf. La discussion a porté ensuite sur l’histoire du monde arabe, la Nahda et les raisons de son échec.

THÉÂTRE

La troisième séance de théâtre a eu lieu le mardi 10 novembre 2020.
L’objectif du cours de cette semaine était l’amélioration de l’éloquence et l’articulation. Les participants ont également pratiqué leurs compétences d’argumentation à travers des exercices d’improvisation.

HÉRITAGES

Lors de cette séance, M. Taha Balafrej, fondateur de MAHIR Center, a répondu aux questions des participants autour du 18ᵉ épisode de sa série d’écrits Héritages. Les sujets abordés durant la conversation sont divers : l’expérience de M. Balafrej en tant que membre du bureau à la Convention de l’ONU sur les changements climatiques, l’engagement, la marocanisation et la valorisation des sites archéologiques au Maroc.

RÉDACTION

En se basant sur les articles « Tout d’un coup, c’est le vide » : loin de leurs familles, la solitude des étudiants étrangers et « On n’a jamais vu ça » : à la Cité universitaire, des étudiants étrangers sur le fil de la précarité publiés dans le journal Le Monde, les participants ont été invités à développer une réflexion personnelle sur le vécu des étudiants étrangers en France pendant la période du confinement.