NABNI#2

A J-7 de notre grand événement annuel NABNI#2, nos participants se préparent à exposer leurs réalisations. Un mix d’excitation et d’impatience les motive pour sortir le meilleur d’eux-mêmes.

THÉÂTRE

Notre cellule créative M’ssrah a continué son travail de répétition autour la pièce de théâtre « La vie de Galilée », de Berthold Brecht, sous la supervision de l’actrice marocaine Mme Amal Ayouch. Lors de leur après-midi de travail, ils ont exploré la mise en scène des deux premières scènes de la pièce.

PARTAGE AVEC ACT School Youssoufia et

à Dar Momkin à Agadir.

Dans le cadre de leurs Challenges, les participants de MAHIR Center se sont déplacés pour rencontrer et travailler avec les jeunes de nos programmes à ACT School Youssoufia et à Dar Momkin à Agadir.

À ACT School Youssoufia, les participants, Laïla, Aslam et Adéomi de MAHIR Center ont animé une séance de discussion avec les jeunes autour d’un extrait du documentaire L’Odyssée de l’Écriture. Walid quant à lui a animé un atelier au profit des participants et des adhérents intéressés par le design graphique.

À Agadir l’échange a commencé par des exercices ludiques de mise en contact, puis les jeunes des deux centres ont ensuite discuté de l’avancement du projet culturel et culinaire “La Coupole”.

EXPOSÉ

L’exposé de cette semaine s’inscrit dans la thématique de l’évènement Nabni #2 “Lire et écrire”. Les participants ont eu l’occasion d’échanger leurs idées et expériences vis-à-vis de la lecture. Plusieurs extraits ont été partagés, des préférences de lectures discutées. 

HISTOIRE

On continue à explorer la personnalité marocaine à travers l’histoire. Le côté religieux de cette personnalité fut discutée pendant cette séance. On fait allusion aux Zaouïas, notamment Al Jazoulia et Al Quadiria.

Cette séance a été l’occasion de plonger à la découverte de la dynastie Saâdienne, qui a régné au Maroc de 1554 à 1636.

Étymologiquement parlant, Saâdien ( ou Saâdi ) provient du fait que cette dynastie a pu libérer les Marocains des menaces chrétiennes “Saadou-bihum » (expression en dialecte marocain qui signifie que telles personnes leur ont été une source de joie).

Sans oublier les deux passages qu’on a traités, dont un revient au diplomate et grand explorateur de l’Afrique du Nord “Hassan Al Wazzan”, dit Léon l’Africain.

CERCLES DE LECTURE – LINAQRAE

Trois cercles de lecture ont été organisés jusqu’à présent par MAHIR Center à l’université Mohammed VI Polytechnique et d’autres sont à venir. Une initiative par les jeunes pour les jeunes.